bienvenue dans mon espace numérique et narcissique

janvier 10, 2012


Ă©crire, filmer, photographier. Voici un Ă©talage de mes activitĂ©s diverses au service de la publicitĂ© et quelques aventures expĂ©rimentales et parfaitement lĂ©gales…
A commencer par une série de photos de moi


sur facebook, c’est atterrant tous ces gens qui se montrent sous leurs meilleurs aspects. C’est quand mĂȘme trĂšs narcissique non ? Cette rubrique va j’espĂšre me permettre de rĂ©pondre Ă  la question suivante :
Faut-il nĂ©cessairement tenter de rassurer notre entourage en contrĂŽlant notre image et donc forcement leur cacher quelques vĂ©ritĂ©s pour se faire accepter d’eux ?

qui ne cherche pas Ă  contrĂŽler son image ? Enlever ses pellicules avant la photo, sourire pour paraĂźtre naturel
Et si on s’amusait Ă  se laisser aller dans l’autre sens. Se montrer sans rien cacher, tel que l’on est. C’est un geste social car exiber sa belle gueule Ă  cĂŽtĂ© d’une grosse femme blanche et moche, quelque part c’est discriminatoire


un orgasme par exemple fait oublier instantanĂ©ment toutes les Ă©tapes prĂ©liminaires de sĂ©duction. On se montre furieusement tel que l’on est. La vĂ©ritĂ© crue, entiĂšre, animale


c’est vrai que si j’avais une photo de moi Ă  envoyer Ă  quelqu’un, je pourrais choisir celle lĂ . Je m’y trouve pas mal. MĂ©lancolique, tĂ©nĂ©breux, viril. Par contre, je suis parfaitement incapable de dire si je pourrais ĂȘtre sĂ©duit par un mec comme moi, trop impliquĂ© peut-ĂȘtre…


si les fous sont seuls, c’est qu’ils n’ont plus les moyens mentaux de contrîler leur image


mais moi je ne suis pas fou, je pilote des avions


j’ai fumĂ© un cigare


je connais des gens connus


et mĂȘme morts


bon maintenant au lieu de me regarder comme ça, tu veux mon actu, tu vas sur actu. Tu veux ma dĂ©mo, tu vas sur dĂ©mo. Tu veux te promener avec moi, va sur Ă  dada. Si tu veux d’autres choses, va sur 11, sinon tu peux aller sur liens pour voir des liens ou aller te faire voir, t’es le boss

showreel février 2015

janvier 10, 2012

atelier photo

février 11, 2015


l’appareil photo permet de justifier les regards insistants, il donne un alibi au mateur que j’ai tendance Ă  ĂȘtre. Et puis la vie est remplie de moments inutiles oĂč le simple fait de faire une image donne un sens au temps qui passe. Des rencontres que le mĂ©tier de la pub m’a permis de faire, celle avec Martin Parr a Ă©tĂ© une des plus dĂ©terminantes. Un gamin espiĂšgle, Ă  la fois discret et provocateur. Il m’a ouvert les yeux sur toute une gĂ©nĂ©ration de photographes dont voici quelques dignes reprĂ©sentants


alec soth


alec soth


alec soth


alec soth


alec soth


bruce gilden


bruce gilden


bruce gilden


chris killip


chris killip


chris killip


david goldblatt


david goldblatt


david goldblatt


elaine constantine


elaine constantine


elaine constantine


elaine constantine


brian griffin


brian griffin


gilles peress


gilles peress


gilles peress


gilles peress


gilles peress


graciela iturbide


graciela iturbide


graciela iturbide


john davies


john davies


john davies


john davies


keith arnatt


keith arnatt


keith arnatt


keith arnatt


john gossage


john gossage


john gossage


ken grant


lee friedlander


lee friedlander


lee friedlander


lee friedlander


lee friedlander


lee friedlander


luigi guirri


luigi guirri


luigi guirri


luigi guirri


luigi guirri


massimo vitali


massimo vitali


paul graham


paul graham


paul graham


paul graham


paul graham


paul graham


kohei yoshiyuki


kohei yoshiyuki


kohei yoshiyuki


paul reas


paul reas


paul reas


peter granser


peter granser


peter granser


peter granser


jane evelyn atwood


jane evelyn atwood


jane evelyn atwood


jane evelyn atwood


teun hocks


teun hocks


teun hocks


jorg sasse

françois mitterrand

février 10, 2015


la premiĂšre piĂšce d’une collection de petites choses qui me font plaisir dĂšs que je retombe dessus


un cadeau que je voulais faire Ă  un amis passionnĂ© de 404, au final je l’ai gardĂ© et au fond je n’aime pas cette idĂ©e


portable trouvĂ© sur une plage des CĂŽtes d’Armor

Lire la suite

observations

février 9, 2015

la mélancolie se marie trés bien avec le boudin


train train est une sĂ©rie d’images faites entre deux stations dans un train hollandais. Deux heures Ă  filmer un couple s’ennuyer sans avoir vu le temps passer. L’observation dans les situations d’entre deux est un cadeau du ciel


lui


elle

Lire la suite

lecture pour tous

février 7, 2015


Bon, c’est un peu perso mais pour commencer cette sĂ©rie, voici une photo qui n’est autre que l’illustration d’une de mes premiĂšres expĂ©riences d’Ă©criture. J’Ă©tais en CP, j’apprenais Ă  lire les histoires de Picolo le chat et de MĂ©dor le chien, et le soir j’Ă©crivais tout ça sur une porte de cave en rentrant chez mes parents. Cette porte existe toujours et il est fort probable que tout le monde se foute de cette histoire.

Lire la suite

solomoto

avril 3, 2013

j’ai rencontrĂ© Paul Ardenne en 2007. Il a Ă©tĂ© le narrateur et l’interviewer principal de mon premier court mĂ©trage, un docu-fiction sur la vie et l’Ɠuvre du grapheur « ZEVS » diffusĂ© sur France TĂ©lĂ©vision.
Je me souviens de notre premiĂšre rencontre oĂč, impressionnĂ© par l’aura de cette personnalitĂ© du monde de l’art contemporain, j’avais un peu peur d’ĂȘtre pris Ă  dĂ©faut sur mon manque de connaissances profondes dans ce domaine. Nous nous Ă©tions donnĂ© rendez-vous dans un cafĂ© parisien pour parler du projet, Paul m’a vu arriver en scooter et m’a tout de suite abordĂ© sur le thĂšme de la moto, un sujet que je ne connais pas trop mal pour avoir Ă©tĂ© trĂšs portĂ© sur la chose autour de mes 18/25 ans.
Au final nous avons parlé une bonne heure de la question et comparativement assez peu de temps de notre projet de film.
Comme deux motards qui se croisent en se faisant signe sans se connaĂźtre, la moto a tout de suite crĂ©e un lien fort entre nous tant et si bien qu’une fois son roman « Moto notre amour » terminĂ©, Paul m’a proposĂ© de tenter de l’adapter en film


une histoire existentielle entre les films de Terrence Malick et des frĂšres Coen (toujours mettre la barre trĂšs haut, histoire de passer facilement en dessous)


une balade poétique et brutale


l’expĂ©rience d’un homme seul Ă  deux


sa moto et lui


et le reste Ă  distance

bouilles book

avril 15, 2012


olivier


hugues


kostia


constantin

Lire la suite

on est en viande

avril 9, 2012

sĂ©rie d’images shootĂ©es sur le marchĂ© de la viande dans le quartier de Smithfield Ă  Londres quelques semaines avant les premiĂšres rĂ©vĂ©lations sur l’ESB

Lire la suite

lecture pour tous

janvier 17, 2012


Bon, c’est un peu perso mais pour commencer cette sĂ©rie, voici une photo qui n’est autre que l’illustration d’une de mes premiĂšres expĂ©riences d’Ă©criture. J’Ă©tais en CP, j’apprenais Ă  lire les histoires de Picolo le chat et de MĂ©dor le chien, et le soir j’Ă©crivais tout ça sur une porte de cave en rentrant chez mes parents. Cette porte existe toujours et il est fort probable que tout le monde se foute de cette histoire.

Lire la suite

autoportraits

janvier 17, 2012

Lire la suite

à cheval, à pied, en vélo, quelques ballades improvisées car on ne sait jamais

janvier 11, 2012


un panneau qui dit: « viens », t’es pas obligĂ© d’y aller

la mélancolie se marie trés bien avec le boudin

expérience de débarquement à un

Lire la suite